Accueil

La démarche de concertation lancée à l’automne a illustré la  mobilisation de tous les acteurs de la construction pour soutenir l’innovation afin de construire davantage de logements, de meilleure qualité et à moindre coût.

Parmi les différents leviers porteurs d’innovation, l’entrée du bâtiment dans l’ère du numérique constitue une proposition phare de la démarche par la modernité qu’elle insuffle dans le secteur et les réductions de coût et gains en qualité qu’elle emporte. Par-delà la simple dématérialisation de documents, le numérique regroupe un vaste champ d’applications qu’il importe d’identifier et de partager avec les acteurs afin de définir les stratégies d’action qui nous permettront de remplir nos objectifs de qualité de la construction mais aussi de gain de compétitivité pour les entreprises et artisans du bâtiment. La valorisation du savoir-faire français à l’étranger révèle d’ores et déjà que la maîtrise du numérique appliquée à la construction est une condition de succès pour nos entreprises dans la compétition internationale.

De nombreuses initiatives sont aujourd’hui conduites par les acteurs dans le champ du numérique appliqué au bâtiment. La communauté des professionnels s’accorde à prioriser le développement du « Bâtiment et Informations Modélisées » (BIM) pour répondre conjointement à nos objectifs de qualité de la construction et de réduction des coûts. Le développement d’applications de formation ainsi que d’outils de préparation, d’auto-contrôle et de coordination de chantiers constitue un second point soulevé par les acteurs. Enfin, les initiatives de structuration progressive de catalogues virtuels de produits de construction par la normalisation révèlent la mobilisation de toute la chaine de l’acte de construire, du produit à l’ouvrage, pour relever le défi de la révolution numérique qui préfigure le standard du bâtiment de demain.

Face aux opportunités qu’offre le numérique pour le bâtiment et à la mobilisation des acteurs à porter eux-mêmes la modernisation du secteur, il est essentiel de structurer la démarche française pour évaluer les axes stratégiques de développement et accompagner cette révolution dans le bâtiment qui sera porteuse de croissance pour des secteurs émergents de l’économie à très forte valeur ajoutée.

Cette mission vise d’une part à préciser l’état des lieux du savoir­ faire français du numérique appliqué au bâtiment, ses forces et faiblesses, et identifier d’autre part les axes stratégiques et opérationnels de développement à engager dans le but de permettre une généralisation du recours aux outils numériques par l’ensemble des acteurs dans le bâtiment à l’horizon de 2017. Cette mission s’inscrit dans la continuité des engagements de la démarche de concertation menée et se veut préciser dans le détail les actions hiérarchisées par une feuille de route opérationnelle à déployer aux côtés des professionnels du bâtiment L’objectif est de faire de la France un acteur référent du bâtiment numérique sur chacun des projets de construction et de rénovation, sur la scène européenne et internationale.

L’entrée du bâtiment dans l’ère du numérique constitue un défi qu’il importe de mener collectivement et une opportunité sans précédent pour revoir avec ambition le processus de construction, les coopérations entre les acteurs et les leviers pour plus de qualité à moindre coût.

Le succès de cette mission reposera essentiellement sur l’exigence qu’il nous faut déployer à fédérer les initiatives, capitaliser l’existant et créer les conditions d’un bâtiment numérique pour tous.